C’est une profonde vie intérieure qui a toujours animé l’expérience ecclésiale et sociale de Madeleine Delbrêl dans la banlieue ouvrière de Paris.

Née en 1904, Madeleine fut élevée chrétiennement, puis traversa une période d’athéisme entre 16 et 20 ans. Convertie dans un émerveillement qui ne la quittera jamais, elle partit vivre l’évangile au milieu des incroyants et des pauvres à Ivry-sur-Seine. Madeleine est morte en 1964, mais son œuvre continue aujourd’hui.

Son amour du Christ, de l’Eglise et de la Parole de Dieu font d’elle un modèle pour tout chrétien.